X

Scan the code below

Événements

banner
Forum de Riyad pour combattre l'extrémisme et lutter contre le terrorisme
  • Le prince Turki Fayçal : Le terrorisme n’a aucune relation avec l’Islam. Ce n’est qu’un outil utilisé par des criminels pour légitimer leurs crimes, tout comme ils l’ont fait par le passé, en se cachant derrière le communisme ou même le nationalisme. 
  • Ashton Carter : La coalition Islamique Militaire pour Combattre le Terrorisme possède une légitimité par laquelle elle peut nier les prétentions terroristes. C’est cette légitimité qui manque pour toutes les forces occidentales. 
  • Dr Saoud Al-Sarhan : Al-Riyad s’engage, en se basant sur son devoir religieux et son poids politique dans le monde arabo-musulman, à lutter contre le terrorisme.

 

Al-Riyad, 21 Mai 2017 :

 

Sa Majesté, Le prince Turki Fayçal, le président de l’administration du Centre du Roi Fayçal pour les Recherches et les Etudes Islamiques, a inauguré les activités du Forum d’e-Riyad pour combattre l'extrémisme et lutter contre le terrorisme , organisé sous le patronage de La coalition Islamique Militaire pour Combattre le Terrorisme, à Riyad et intitulé « La nature de l’extrémisme et le futur du terrorisme ».

 

Tous les participants de la séance inaugurale du forum se sont mis d’accord sur l’importance du rôle de l’Arabie Saoudite dans la guerre contre le terrorisme pour instaurer la sécurité et la paix internationales. Ils ont aussi confirmé que l’Arabie Saoudite joue un rôle fondamental dans l’affrontement du plus grand danger qui menace l’humanité depuis la deuxième guerre mondiale, grâce à son poids arabo-musulman et son expérience dans la guerre contre le terrorisme auquel elle fait face depuis les années 1950, tout en indiquant que le terrorisme ne peut être lié à aucune religion ni aucune zone spécifique.

 

Dans ce contexte, Dr Sarhan a déclaré : « L’Arabie Saoudite a appelé à l’organisation de cette conférence afin de susciter un échange de discussions et de connaissances et de confirmer son engagement continu à maintenir la sécurité et la paix mondiales. Elle souhaite faire de cette conférence une tribune internationale anti-terrorisme ». Dr Sarhan insiste sur le devoir d’El-Riyad de contrer le phénomène du terrorisme, vu son poids politique et son engagement religieux et moral, et son expérience douloureuse ces dernières décennies avec le terrorisme.

 

Pour sa part, Son Altesse Royale le prince Turki Al-Fayçal, a déclaré que L’Arabie Saoudite lutte contre le terrorisme depuis sa genèse et a confronté plusieurs types de terrorisme depuis les années cinquante ; un terrorisme sous couvert d’un prétendu nationalisme, converti ensuite en terrorisme religieux. C’est ce terrorisme qui a créé des organisations tel que « Al-Qaida » et d’autres groupes fondamentalistes responsables des massacres et des meurtres.

 

Al-Fayçal a également dit que c’est à cause de cela que l’Arabie Saoudite a cumulé des expériences et des connaissances concernant la guerre contre le terrorisme, ce qui lui a permis de l’éviter à l’intérieur du pays. Il a aussi exprimé sa grande confiance en La coalition Islamique Militaire pour Combattre le Terrorisme et sa capacité d’accomplir cette tâche difficile. Ensuite, il a affirmé que « Les groupes violents ont surgi dans toutes les religions, y compris le christianisme et le judaïsme, et ont causé le meurtre des innocents. L’Islam est aussi innocent de la violence et de l’extrémisme ».

 

Ashton Carter, le directeur du Centre Belfer à l’Université de Harvard et le 25ème ministre de défense américain, a ajouté dans ce contexte : « L’Arabie Saoudite exerce un rôle essentiel et pivot, dirigé par l’Union, dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme ». Pour Mr Carter, l’importance de l’Alliance réside en ses capacités à répondre aux allégations des fondamentalistes qui usent de la religion pour légitimer et propager leurs idées extrémistes. Et c’est pour cette raison que nul autre Etat ne peut accomplir cette tâche qu’un pays islamique.

 

Le directeur du Centre Belfer, a insisté sur l’obligation de la reconstruction politique et économique et l’instauration de la confiance chez les pays qui ont souffert du terrorisme pour qu’ils ne restent pas vulnérables aux groupes extrémistes. 
Le ministère des affaires étrangères Italien, Franco Frattini, a affirmé: La coalition Islamique Militaire pour Combattre le Terrorisme, dirigée par l’Arabie Saoudite, représente un grand pas vers la bonne direction ». Il a aussi confirmé qu’il n’y a aucune liaison entre le terrorisme el la religion et que les guerres faites par les groupes terroristes visent le pouvoir, l’argent et l’ouverture des voies de contrebande.

 

Pour Mr Frattini, il est très important d’avoir une vision commune entre les leaderships politiques afin de renforcer les procédures politiques et militaires. Il a ajouté : « Il faut aider les populations des villes libérées, telle que Mossoul. Ainsi, ces villes seront les lieux d’une nouvelle vie au lieu d’être ceux de la revanche. Il faudrait aussi soutenir les pays vulnérables au terrorisme et renforcer les investissements dans ces pays pour éliminer la pauvreté et couper les racines du financement du terrorisme.

 

Le Forum de-Riyad pour la lutte contre l’extrémisme et la guerre contre le terrorisme se tient avec la participation d’un nombre de personnalités régionales et internationales très proéminentes, telles que Sa Majesté, le prince Turki Al-Fayçal, le président du Centre du Roi Fayçal pour les Recherches et les Etudes Islamiques, le ministre Ashton Carter, le directeur du Centre Belfer des Sciences et des Affaires Internationales de la Faculté Kennedy des Sciences Gouvernementales à l’Université de Harvard et l’ancien ministre américain de défense, Mr Franco Frattini, le président de l’Association Italienne de l’Organisme International et l’ancien ministre italien des affaires étrangères et le commissaire européen de la justice, de la liberté et de la sécurité, Dr Radwan As-Sayyid, Professeur des études islamiques à l'Université Libanaise, Dr Houda Al-Helissi, Membre du Conseil de la Shoura Saoudien, Dr Saoud Al Sarhan, le secrétaire général du Centre du Roi Fayçal pour les Recherches et les Etudes Islamiques, Sir John Jenkins, directeur exécutif de l'Institut International des Etudes Stratégiques du Moyen-Orient-Bahreïn et Richard Barin, conseiller principal du Groupe Soufan, ancien chef du Groupe International des Opérations Antiterroristes MI6 et l'ancien commandant de l'équipe de surveillance et de suivi des Nations-Unies d'Al-Qaïda et des Talibans.

 

Pas moins de 26 spécialistes renommés originaires de la région et du reste du monde dirigent les quatre séances de débat prévues dans le cadre de ce Forum ou participent à ses travaux. Les débats porteront sur la sécurité et la stabilité dans le monde. D’importantes questions seront soulevées, telles que la nature de l’extrémisme et ses formes, le rôle des réseaux sociaux et leur influence sur le terrorisme, les méthodes de lutte contre l’extrémisme et le terrorisme dans la région.

Forum de Riyad pour combattre l'extrémisme et lutter contre le terrorisme
Le prince Turki Fayçal : Le terrorisme n’a aucune relation avec l’Islam. Ce n’est qu’un outil utilisé par des criminels pour...
Réunion Inaugurale du Conseil des Ministres de la Défense de l’IMCTC
La ville de Riyad accueillera le 26 novembre 2017 la Réunion Inaugurale du Conseil des Ministres de la Défense de l’IMCTC des Etats membres de...
taille de caracters
-
+
Courriel*
x